Equipe Analyse des pratiques musicales

IRCAM Département Recherche & Développement / UMR 9912 CNRS

Andrea Cera écoute Aphex Twin

Une manière d'écouter

Andrea Cera est un compositeur italien qui, après avoir travaillé régulièrement dans le domaine de la musique commerciale, a écrit de nombreuses œuvres que l'on peut situer dans le champ de la musique contemporaine savante et des installations sonores. Son travail témoigne d'une volonté d'hybrider des éléments de musique dite commerciale et des éléments de musique dite savante, ce qui l'a amené à s'intéresser au courant musicologique qui étudie la "popular music" (Philip Tagg, Richard Middleton, etc.), et à présenter sa démarche dans le cadre de l'International Association for the Study of Popular Music (voir bibliographie). Cera éprouve une relation de fascination hypnotique et de vif intérêt spéculatif envers certaines musiques de danse (ou envers les musiques électroniques qui se sont développées à partir d'elles) dont l'emprise sur les corps et les esprits lui paraît significative. Comme Middleton, il pense que le paramètre rythmique est particulièrement travaillé par ces musiques, et que leur capacité à prendre contrôle des corps et absorber la conscience provient de leur complexion rythmique.

Lorsqu'il est face à une singularité rythmique, Andrea Cera cherche à la comprendre analytiquement pour aller au-delà de la pure fascination et, éventuellement, se réapproprier cette singularité rythmique dans son activité créatrice. Cela ne peut se faire sans médiation. En effet, l'effort de concentration consenti pour visualiser mentalement l'organisme rythmique en mouvement que constitue l'évolution d'une superposition de boucles est considérable, et ne laisse pas de place à la navigation analytique. En revanche, une rapide transcription permet cette inscription de l'écoute sur un support assurant la mise à distance et rendant possible l'investigation.

Cette transcription sert de base à des recherches assidues de phénomènes remarquables, par addition de couches : ainsi apparaissent des dactyles, ou des grooves, inaudibles a priori car seulement accessibles à travers leur déposition sur le papier – mais dont la prise de conscience, après ces esquisses analytiques, permet au compositeur de recomposer son écoute autrement, dans une fascination moins compulsive et plus ouverte.

Implémentation

C'est à partir de cette pratique d'écoute, assez précisément expliquée par Cera et donnant à lieu à des traces observables, que nous avons travaillé. Il s'agissait d'imaginer des modes de représentation et manipulation de cette transcription, permettant au récepteur de cette écoute signée de se caler sur l'écoute d'Andrea Cera, et de comprendre son propos en se familiarisant avec la maquette.

Nous avons donc choisi de placer par-dessus l'extrait sonore sélectionné (un extrait de quelques secondes, mis en boucle, du remix de "We have arrived" par Aphex Twin dans 'Classics' – The Aphex Twin) une transcription animée, inspirée de la transcription manuscrite réalisée par Cera. Le temps y est marqué par le déplacement d'un carré noir sur les lignes extérieures (lignes supérieure et inférieure). Lorsque le carré noir de la timeline passe à hauteur d'un point sur l'une des dix lignes de la matrice, un rond noir apparaît sur la même ligne dans la colonne de droite. La transcription reste donc fixe, et le mouvement des carrés et point noirs fournit un guide d'écoute de la boucle. Cette représentation permet de dissocier en partie la transcription – qui n'est qu'une image de l'écoute, et ne correspond pas nécessairement exactement ni aux superpositions de timbre de l'œuvre, ni aux pistes du séquenceur d'origine, etc. – du cadre temporel, dont l'unité minimale est le plus petit dénominateur commun aux couches rythmiques, soit la double-croche dans la transcription d'origine.

Le masquage de certaines lignes permet d'isoler des figures remarquables et de diriger l'attention auditive en privilégiant une image partielle de l'écoute de Cera. Plusieurs techniques (ralentissement, emphase sonore sur telle ou telle couche rythmique, etc.) permettent de faire varier l'objet ainsi créé afin de faire coïncider ce que l'on entend avec la transcription. La notion de surlignage guidant l'attention est reprise dans la maquette simplifiée que nous proposons à la consultation sur cette page web : cliquez sur l'image ci-dessous.

Enfin, la maquette propose, dans sa partie inférieure gauche, l'addition de certaines couches rythmiques et, dans sa partie supérieure droite, une représentation alternative de la matrice – une sorte de réduction animée dans laquelle chaque ligne est ramenée à sa périodicité minimale, et alignée à partir du centre, le temps s'écoulant de gauche à droite par le déplacement de points noirs.

Rebond du projet dans le cadre de SemanticHifi

La maquette précédente ouvrait sur plusieurs chantiers intéressants dans la perspective d'une écoute assistée par ordinateur : procédures de transcriptions, outils d'aide au démixage, recherches de propriétés rythmiques dans une matrice polyphonique, surlignage auditif de pistes ou de bandes de fréquences dans un son, etc.

Andrea Cera souhaitait par ailleurs reprendre le travail commencé sur Aphex Twin, cette fois sur une série d'autres extraits musicaux relevant de sphères très hétérogènes au sein de la popular music et dont les caractéristiques rythmiques peuvent être regroupées en familles sans considération pour les regroupements qui auraient été naturels selon le genre, l'époque ou l'instrumentarium.

Le travail commun entre Andrea Cera et l'équipe Analyse des pratiques musicales s'est donc poursuivi dans le cadre du projet SemanticHifi, en collaboration avec l'équipe Interactions musicales temps réel : la réalisation d'un outil d'aide au démixage de boucles et d'une interface de visualisation de ces démixages a débouché sur des contributions à l'authoring tool et à l'interface utilisateur de SemanticHifi, ainsi que sur un projet (interne à l'équipe) d'analyse du rythme.

Publications

Andrea Cera, « Noir miroir. Ambiguïtés topographiques, sociales et interactives de la musique », Circuit. Musiques contemporaines, vol. 17, n° 3, 2007, p. 29-38.

Norbert Schnell, Diemo Schwarz, Remy Müller, "X-Micks - Interactive Real-Time Content Based Audio Processing", Proc. of the 9th Int. Conference on Digital Audio Effects (DAFx-06), Montreal, Canada, septembre 2006.

Nicolas Donin, « Composer avec la popular music. Entretien avec Andrea Cera », Cahiers de médiologie, n° 18, 2004, p. 47-52.

Nicolas Donin, « Comment manipuler nos oreilles », ibid., p. 219-228.

Nicolas Donin, "Towards Organised Listening: Some Aspects of the 'Signed Listening' Project, Ircam", Organised Sound, n° 9 (1), 2004, p. 99-108.

Andrea Cera, "'Deliverance', a Monster in a War Field: a Hybrid Composition Born at IRCAM", in Tony Mitchell, Peter Doyle & Bruce Johnson, CHANGING SOUNDS. New Directions and Configurations in Popular Music. IASPM 1999 International Conference Proceedings, Faculté des humanités et sciences sociales de l'Université de technologie de Sydney, 1999.

Ecoutes signées

Ce projet, essentiellement réalisé entre 2003 et 2006, consistait à enquêter sur des pratiques d’écoute singulières et à rendre ces dernières partiellement transmissibles à d’autres auditeurs.

Des collaborations avec plusieurs musiciens ont permis d’expliciter des manières d’écouter qui leur étaient propres, puis de concevoir avec eux des prototypes d’interfaces informatiques permettant d’« écouter comme eux ».

> Retour à la présentation générale

© 2010 - Ircam