Concevoir un programme de captation, suivi et traitement sonore du geste instrumental

Concevoir un programme de captation, suivi et traitement sonore du geste instrumental

Cet article multimédia sur la conception d'un programme informatique (désigné par la suite patch) de captation, suivi et traitement du geste instrumental de l'œuvre musicale StreicherKreis montre l'évolution du dispositif électroacoustique conçu par le chercheur en informatique musicale Frédéric Bevilacqua de l'équipe Temps Réel de l'Ircam, la compositrice Florence Baschet et le Réalisateur en Informatique Musicale (désormais désigné par l'acronyme RIM) de l'Ircam Serge Lemouton.

Nous suivons dans cette étude la caractérisation du patch avancée par Alain Bonardi comme « support de création et de constitution des connaissances » [Bonardi]. Ainsi, une « archéologie » du patch pourrait permettre, des années après la création de l’œuvre, de retrouver les fonctions et de les lier avec les intentions de ses concepteurs. Ici, nous documentons ces intentions en ayant suivi le processus de conception du patch, ce qui permet de comprendre des enjeux musicaux du projet Quatuor augmenté et de fournir une documentation ce patch spécifique :

  1. dérivée des suivis de production musicales, donc retraçant différentes pistes de développements informatiques abandonnées et/ou poursuivies,
  2. susceptible de compléter (pour le futur) un archivage compréhensible des données informatiques.

Pour suivre le processus de création du patch, cet article abordera différents moments de son élaboration. L’équipe de recherche Analyse des Pratiques Musicales de l’Ircam, constituée de Nicolas Donin et Samuel Goldszmidt sur toute la durée du projet, Jacques Theureau jusqu’en 2008 et Maÿlis Dupont entre Septembre 2007 et Août 2009, a suivi l’élaboration de cette œuvre, depuis les phases de recherche puis de production, jusqu’au concert de la création.

Le plan de travail défini par la compositrice en collaboration avec l’Ircam au cours de la discussion du projet (soit courant 2006) détermine les modalités du travail collectif autour de séances d’expérimentation avec les musiciens : pendant une année (septembre 2006-mai 2007), expérimentation et développement du dispositif de captation du geste avec chaque instrument seul et avec plusieurs instrumentistes (soit en duo soit en quatuor), à raison d’une séance de travail de 3h tous les mois et demi en moyenne ; pendant l’année suivante (septembre 2007-avril 2008), période de production essentiellement centrée sur le travail en studio de la compositrice et du réalisateur en informatique musicale qui l’assiste.
L’activité de conception conjointe d’une partition et d’un dispositif de captation et de traitement du geste pour un quatuor à cordes, Donin N. et al. SELF 2008

C’est à travers plusieurs entretiens individuels ou collectifs filmés et retranscrits que nous avons eu avec Frédéric Bevilacqua, Serge Lemouton et Florence Baschet et leurs documents de travail (partitions, notes, comptes-rendus, mails, patch, etc.) archivés à différents moment du suivi de production que nous appuierons cette analyse. 

Dans un premier temps, nous survolerons les thématiques abordées dans ces entretiens. Puis nous étudierons l’évolution du patch inscrit dans un dispositif constitué d’un environnement technique et de collectifs humains à différentes étapes :