Equipe Analyse des pratiques musicales

IRCAM Département Recherche & Développement / UMR 9912 CNRS

La musique mixte a plus de 60 ans d'existence, depuis les préfigurations de Cage (Imaginary Lanscape no1 en 1939), de Maderna (Musica su due dimensioni, 1951) ou de Varèse (Déserts, 1954), jusqu'au installations les plus contemporaines. La pratique de la création sur les différents supports (analogique puis numérique) comme les enjeux d'interprétation ont évolué considérablement. Le clivage fondateur temps différé/temps réel est aujourd'hui dépassé, les modalités d'écriture (prescriptive/descriptive) ont évolué, le rapport avec le public s'est enrichi (notion de mixité élargie à la vidéo, aux installations...).
Est-il possible de concevoir une méthodologie unifiée pour l'analyse des œuvres mixtes du passé (et de ses technologies obsolètes) comme des œuvres mixtes les plus contemporaines (et ses environnements numériques modulables)?

Ce projet, initié notamment par l'accueil en délégation CNRS de Vincent Tiffon et les travaux de recherche en doctorat de Noémie Sprenger-Ohana, vise dans un premier temps à faire un état des lieux des vingt dernières années de création en musique mixte (notamment au sein de l'Ircam), tant sur le plan des enjeux de création, des aspects bibliographiques, que des aspects théoriques et épistémologiques:

Le répertoire mixte de 1990 à nos jours

En s'appuyant sur le répertoire des œuvres mixtes (Tiffon, 1994) déjà existant, notre exploration du répertoire de 1990 à nos jours vise à documenter les œuvres majeures de la mixité. La proximité des RIM de l'Ircam et des différents sources documentaires sur la réalisation des œuvres mixtes permet d'alimenter les travaux sur l'analyse.

Etat de l'art de la recherche musicologique

La recherche musicologique est rarement spécifiquement orientée vers les problématiques propres à la musique mixte. C'est pourquoi il est nécessaire de procéder au catalogage exhaustif des publications dans ce domaine, en croisant notamment les publications en SHS et celles en sciences de l'ingénieur et/ou de l'informatique musicale. La recherche bibliographique doit également prendre en compte les publications des compositeurs eux-mêmes.

Aspects théoriques

La révolution numérique est aujourd'hui installée durablement. Les pratiques des compositeurs ont changé au point que les enjeux théoriques des années 70 ont été assez largement renouvelées. En procédant au bilan des créations comme des références bibliographiques, on sera en mesure de traquer les nouvelles problématiques contemporaines : sont-elles différentes des œuvres purement instrumentales ou électroniques? Que nous disent-elles sur les prochaines évolutions à venir?


Dans un second temps, la discussion critique de ces évolutions servira à proposer et tester de nouvelles pistes méthodologiques pour l'analyse des musiques mixtes :

Méthodologie d'analyse

Est-il possible de concevoir aujourd'hui une méthodologie unifiée pour l'analyse des œuvres mixtes du passé (et de ses technologies obsolètes) comme des œuvres mixtes les plus contemporaines (et ses environnements numériques modulables)? Comment interroger les œuvres autrement que par la partition rendant compte par définition de manière incomplète le résultat sonore? Comment intégrer à cette interrogation les avant-textes (sources génétiques) et les différents témoins de la réalisation des œuvres (notamment les RIM - Réalisateurs en Informatique musicale?). La thèse de doctorat de Noémie Sprenger-Ohana proposera une première implémentation d'une méthodologie intégrant l'ensemble de ces préoccupations, en croisant analyse des partitions, entretiens de compositeurs, études des écrits autoanalytiques...

Colloque "Analyser la musique mixte", Ircam, 5-6 avril 2011

Pour réunir les chercheurs en informatiques musicale et musicologues sur cette problématique de l'analyse de la musique mixte, Vincent Tiffon et Nicolas Donin se sont impliqués dans l'organisation du colloque international "Analyser la musique mixte", qui s'est tenu les 5 et 6 avril 2012 à l'Ircam.

Cf. annonce et programme

Vidéos du colloque en ligne sur www.ircam.fr

Bibliographie des contributeurs

- Tiffon Vincent, « Recherches sur les musiques mixtes », Thèse de doctorat,  sous la direction de François Decarsin et Jean-Claude Risset, Université de Provence, 1994.

- Tiffon Vincent,  « Les musiques mixtes : entre obsolescence et pérennité », Musurgia, XII/3, 2005, p. 23-45

- Tiffon Vincent, « Musique mixte », Théories de la composition musicale au XXe siècle, Nicolas Donin et Laurent Feneyrou éds., Lyon, Symétrie, Vol. 2, 2013, p. 1297-1314.

- Tiffon Vincent, Noémie Sprenger-Ohana, « Traiettoria, l'atelier dans l'atelier du compositeur Marco Stroppa » in [A.-S. Barthel-Calvet et V. Tiffon, éd., numéro thématique], La Revue de Musicologie, Tome 98, n° 1, 2012, p. 193-220.

- Tiffon Vincent, Noémie Sprenger-Ohana, "The Creative process in Traiettoria: an account of the Genesis of Marco Stroppa’s Musical Thougt”, Contemporary Music Review, “(De)composing Sound”, Nicolas Donin, ed., Volume 30, Issue 5, 2011, p. 377-409, http://www.tandfonline.com/toc/gcmr20/30/5
 
- Tiffon Vincent, Noémie Sprenger-Ohana, « Marco Stroppa’s Compositional Process and Scientific Knowledge between 1980-1991 », SMC2011, 6-9 july 2011, Padova, Italy, http://smcnetwork.org/smc_papers-2011155

- Sprenger-Ohana Noémie, « L'évolution d'un projet compositionnel en relation avec son environnement. Autour de Concerto d’Elvio Cipollone », Circuit, Vol. 18, n° 1 : La fabrique des œuvres (Nicolas Donin et Jacques Theureau, éds.), 2008, p. 92-108.

Méthodologie d'analyse des musiques mixtes

Ce projet, initié notamment par l'accueil en délégation CNRS de Vincent Tiffon et les travaux de recherche en doctorat de Noémie Sprenger-Ohana, vise dans un premier temps à faire un état des lieux des vingt dernières années de création en musique mixte (notamment au sein de l'Ircam), tant sur le plan des enjeux de création, des aspects bibliographiques, que des aspects théoriques et épistémologiques. Dans un second temps, la discussion critique de ces évolutions servira à proposer et tester de nouvelles pistes méthodologiques pour l'analyse des musiques mixtes.

Contributeurs

 

© 2010 - Ircam