Equipe Analyse des pratiques musicales

IRCAM Département Recherche & Développement / UMR 9912 CNRS

Accès direct aux documents multimédia issus de ce projet

Cliquez sur l'image pour ouvrir une nouvelle page contenant l'animation multimédia :

Quelques jours de la vie d'un compositeur :

La partition en chantier (Apocalypsis, mes. 240) :  

Séance d'enregistrement du 21 avril 2002 :

Composition des « blocs gigogne » de Voi(rex) :

(Le contenu de plusieurs de ces documents est introduit au fil du texte ci-dessous.)

Voi(rex) : reconstruction d'une genèse

Tout a commencé par un triple projet de recherche, de composition et de transmission, qui portait sur une œuvre alors tout récemment composée par Philippe Leroux et dont il avait conservé nombre de documents préparatoires : Voi(rex) pour voix, ensemble instrumental et électronique (œuvre composée en 2002, créée en janvier 2003). Le compositeur était disposé à participer à un travail approfondi sur cette œuvre, visant, pour lui-même, à mieux comprendre sa propre façon de composer, et, plus généralement, à contribuer à l'intelligence scientifique et esthétique de la musique contemporaine à travers le cas de cette œuvre particulière.

Le projet de recherche consistait, pour Nicolas Donin et Jacques Theureau, à croiser analyse musicale, critique génétique (discipline qui interroge l’œuvre en relation avec ses esquisses), et anthropologie cognitive (en l’occurrence l’étude du « cours d’action »), autour d’une reconstitution du travail de composition de Philippe Leroux pour Voi(rex). Cette reconstitution a été réalisée en collaboration avec le compositeur, essentiellement en 2004 et 2005.

Le projet de composition consistait, pour Philippe Leroux, à réaliser une nouvelle œuvre exploitant les possibles non aboutis dans Voi(rex). La forme de cette nouvelle œuvre devait mimer de façon globale la chronologie de la composition de l’œuvre précédente et en constituer une sorte d’analyse génétique composée. L’œuvre a été effectivement conçue (voir plus bas), de l’automne 2004 au printemps 2006. Elle a été créée à Radio-France dans le cadre du festival Agora 2006 de l’Ircam.

Le projet de transmission consistait, pour Nicolas Donin, Samuel Goldszmidt, Philippe Leroux et Jacques Theureau, à réaliser collectivement des prototypes de documents hypermédias permettant à leurs lecteurs/auditeurs de saisir par différents biais la logique compositionnelle de Voi(rex). Ces sortes de guides d’écoute modernes s’inscrivaient par ailleurs dans le cadre d’un projet plus transversal explorant différentes façons d’écouter la musique et de la faire entendre, au sein duquel l’écoute d’une œuvre contemporaine par son compositeur pouvait constituer un cas particulièrement intéressant. L’essentiel des prototypes réalisés à cette occasion en 2003-2004 a été finalisé et publié récemment dans un DVD-Rom joint à la revue L'Inouï alors publiée par l’Ircam.

Au cœur de ce dispositif, l'idée qu'une étude empirique approfondie de l'activité de composition pouvait

  • nourrir un faisceau d'approches rarement articulées les unes aux autres : l'approche musicologique du répertoire contemporain, l'approche génétique du processus de production du texte musical, l'approche cognitive des caractéristiques remarquables des activités créatrices ;
  • s'intégrer dans un processus plus global de conception d'outils d'aide à l'écoute dite « active » ;
  • être menée à bien, non seulement sans entraver l'activité créatrice observée, mais même en présentant un relatif intérêt, direct ou indirect, à moyen ou à long terme, pour cette dernière.

Il s'est agi en particulier de reprendre les différentes traces de la genèse de Voi(rex) (brouillons, esquisses, notes, patches et fichiers sons réalisés en collaboration avec le réalisateur en informatique musicale Frédéric Voisin, etc. conservés par Leroux), en utilisant et hybridant les méthodes de l'autoconfrontation (issues de l'analyse de l'activité développée en anthropologie et ergonomie cognitives) et de la critique génétique (essentiellement développée dans le domaine littéraire). La reprise de ces traces de la composition permet de retrouver, par une remise en situation de composition durant la période d'écriture de la partition manuscrite, la dynamique située de l'activité de composition. On peut alors parler d'analyse génétique de musique contemporaine puisqu'il y a adaptation de l'approche génétique habituellement appliquée à des traces "mortes" (soit parce que le compositeur est mort, cf. nombreux travaux sur Beethoven ou Berlioz, soit parce que, encore vivant, il n'a plus de mémoire précise des circonstances de l'écriture). Or il s'agit ici de documents encore suffisamment frais dans l'esprit de l'auteur pour qu'il puisse les resituer dans un contexte de production moyennant la méthodologie adéquate.

L'essentiel des données a été recueilli au premier semestre 2004 et a donné lieu à de nombreuses analyses présentées et publiées entre 2005 et 2008 (voir la liste de références infra).

La conception de maquettes multimédia et d'un outil de « navigation génétique »

En parallèle de la préparation et du recueil des données sur la genèse de Voi(rex), un projet technologique à deux facettes s'est développé, associant un ingénieur multimédia, les chercheurs et le compositeur, ainsi que d'autres intervenants plus ponctuellement.

Tout au long de la composition de Voi(rex), Philippe Leroux s’était référé à des idées directrices, généralement attachées à un seul des huit mouvements prévus de l’œuvre (… qui en comprend finalement cinq), comme par exemple : la « structure [de la] danse sacrale », le « scat », les « blocs gigogne » (cf. le document multimédia en haut de cette page), ou encore la « propagation de figures » (respectivement pour les mouvements II, VI, V et VII initialement prévus). On peut généralement trouver trace de telles idées dans les brouillons et notes les plus anciens conservés par lui, puis dans les plans de l’œuvre (plan général et plans des mouvements) ; elles avaient constitué une référence constante durant la composition des mouvements correspondants et sont restées, du point de vue du compositeur, des notions pertinentes pour aborder l’œuvre après coup (elles sont d’ailleurs dûment mentionnées dans le texte de présentation de Voi(rex) par Philippe Leroux qui figure dans les notices de concert et de disque). C'est à partir de ces idées directrices que nous avons abordé la conception de documents multimédias visant à transmettre à leur lecteur/auditeur la manière dont Philippe Leroux entend, écoute, catégorise... chacun des mouvements de son œuvre. Les résultats de ce processus de conception sont présentés dans une page autonome :

Philippe Leroux écoute Voi(rex)

D'autre part, un outil de recherche a été développé afin de rendre utilisable en contexte informatique la base de données sur un processus créateur ainsi constituée. Cet outil ou dispositif de « navigation génétique » dans les éléments de l'atelier de Philippe Leroux en relation avec l'œuvre achevée a vu le jour grâce à une première phase de maquettage, contemporaine de l'étude sur Voi(rex), puis grâce à des phases ultérieures de développement au cours des années suivantes. Les résultats de ce processus de conception sont eux aussi présentés dans une page autonome :

Navigation génétique dans une œuvre musicale

Le projet de recherche empirique de suivi de l'activité de composition d’Apocalypsis

Les premiers résultats du projet sur Voi(rex) paraissant riches et concluants, tant du point de vue des chercheurs et de l'ingénieur que du compositeur, un prolongement de l'étude a été rapidement envisagé en rapport avec la commande reçue par Philippe Leroux d'une nouvelle œuvre, précisément celle qu'il souhaitait composer à partir des idées musicales travaillées (mais pas toujours utilisées, ou bien pas de la façon initialement imaginée) dans Voi(rex). Cette fois, le recueil de données ne porterait plus simplement sur les documents issus du processus créateur, mais suivrait ce dernier au fur et à mesure, des amorces de la composition jusqu'à la création de l'œuvre au concert.

Selon des principes inspirés de la première étude, il s'est donc agi, de septembre 2004 à mai 2006, de procéder tous les mois à une remise en situation de composition d’Apocalypsis par Philippe Leroux en s'appuyant, d'une part sur l'état des différents fichiers-sons, patches, brouillons, notes, esquisses et débuts d'écriture de la partition d’Apocalypsis, d'autre part sur un agenda de composition rempli régulièrement par le compositeur (cf. le document multimédia en haut de la page, où l'on présente un échantillon des données recueillies, ordonnées suivant l'agenda de composition). Un tel suivi de l'activité de composition permet d'aborder systématiquement, outre la période d'écriture de la partition manuscrite, les périodes de préparation et d'ajustement pour l'édition de la partition qui l'encadrent et qui, dans le cas de Voi(rex), n'avaient été abordées que ponctuellement.

Les données ont été recueillies parallèlement à la poursuite de la recherche sur l'activité de composition de Voi(rex) et la finalisation des maquettes hypermédia concernant cette œuvre. Outre un développement et un approfondissement des objectifs généraux de la recherche empirique sur l'activité de composition de Voi(rex) présentés plus haut, les analyses déjà réalisées permettent :

  • de rendre compte de la dynamique d'ouverture, de remplissement, d'inscription et de mise en relation des thèmes d'activité de composition durant la période de préparation de l'écriture de la partition ;
  • d'analyser de façon plus fine et mieux documentée la relation dynamique entre les outils de composition et d'inscription, les procédures de leur usage propres au compositeur et certaines caractéristiques de l'œuvre et/ou d'états provisoires de parties de l'œuvre ;
  • de mettre en évidence l'imbrication des pratiques de relecture, de réécoute intérieure et d'écriture de la partition (cf. le document multimédia, en haut de cette page, sur un passage de la partition en cours de relecture/écriture) – jusqu'à pouvoir analyser, dans la composition du 5e mouvement d'Apocalypsis, le phénomène de la « relecture créatrice de forme » ;
  • de thématiser la notion d'atelier, ainsi que la relation entre « atelier en mouvement » et « œuvre en chantier » ;
  • de systématiser les principes et les détails d'une méthode de remise en situation de suivi d'une activité en relation avec d'autres travaux d'anthropologie cognitive concernant d'autres sortes d'activités.

Références des publications et interventions

Nicolas Donin, « Genetic Criticism and Cognitive Anthropology: A Reconstruction of Philippe Leroux’s Compositional Process for Voi(rex) », Genetic Criticism and the Creative Process: Essays from Music, Literature, and Theater (William Kinderman & Joseph E. Jones, éds.), Rochester, University of Rochester Press, 2009, p. 192-215.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « L'activité de composition musicale comme exploitation/construction de situations. Une anthropologie cognitive du travail de Philippe Leroux », Intellectica, vol. 48, n° 1-2, 2008, p. 175-205.

Nicolas Donin, « Enquête sur l’atelier d’un compositeur contemporain », Revue de synthèse, t. 129, 6e série, n° 3/2008, p. 401-420.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « La coproduction des œuvres et de l'atelier par le compositeur. (A partir d'une étude de l'activité créatrice de Philippe Leroux entre 2001 et 2006 », Circuit, Musiques contemporaines, vol. 18, n° 1, 2008, p. 59-71.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « Ateliers en mouvement. Interroger la composition musicale aujourd'hui », Circuit, Musiques contemporaines, vol. 18, n° 1, 2008, p. 5-14.

Nicolas Donin, "Studying Very Recent Music & Designing Tools for Sketch Studies: Towards ‘Genetic Navigation’ through Digitalized Traces of Compositional Processes", Genetic Criticism in an Interdisciplinary Context: Literature, Visual Arts, Theater, Music, University of Illinois at Urbana-Champaign, samedi 31 mars 2007.

Nicolas Donin, Philippe Leroux & Jacques Theureau : session plénière du colloque Composer au XXIe siècle : processus et philosophies, Université de Montréal, vendredi 2 mars 2007.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « Theoretical and Methodological Issues Related to Long Term Creative Cognition: the Case of Musical Composition », Cognition Technology & Work, vol. 9, n° 4, 2007, p. 233-251.

Nicolas Donin & Philippe Leroux, « La création d’Apocalypsis », séminaire Recherche & création, jeudi 7 juin 2006.

Nicolas Donin, Samuel Goldszmidt & Jacques Theureau, "Analyse et restitution hypermédia d'un processus de composition", séminaire Recherche & technologie, Ircam, mercredi 10 mai 2006.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, "L'élaboration simultanée de l'œuvre et du discours sur l'œuvre dans l'activité de composition de Philippe Leroux", Colloque 'Pratiquer l'analyse musicale : une discipline musicologique et son histoire',  Conservatoire de Musique de Genève - Académie de Villecroze - Ircam, Villecroze, 19-23 avril 2006.

Nicolas Donin, Samuel Goldszmidt & Jacques Theureau, De Voi(rex) à Apocalypsis, fragments d'une genèse. Exploration multimédia du travail de composition de Philippe Leroux, DVD-Rom joint à L'inouï, revue de l'Ircam, n° 2, 2006.
Voir un extrait du DVD-Rom sur le site de la revue

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « La composition d'un mouvement de Voi(rex), de son idée formelle à sa structure », L'inouï, revue de l'Ircam, n° 2, 2006, p. 62-85.

Jacques Theureau & Nicolas Donin,« Comprendre une activité de composition musicale : les relations entre sujet, activité créatrice, environnement et conscience préréflexive », Sujets, activités, environnements. Approches transverses (Jean-Marie Barbier & Marc Durand, éds.), Paris, Presses Universitaires de France, 2006, p. 221-251.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, "Music composition in the wild: from the horizon of creative cognition to the time & situation of inquiry", Proceedings of the Annual Conference of the European Association of Cognitive Ergonomics EACE 2005 (Nikolas Marmaras, Tom Kontogiannis, Dimitris Nathanael, éd.), Athènes, 2005, p. 57-64.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, « Voi(rex) de Philippe Leroux, éléments d’une genèse. Reconstitution analytique du processus créateur d’une œuvre récemment créée », Dissonanz / Dissonance, n° 90, juin 2005, p. 4-13.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, "Mettre en temps une structure musicale : l'activité de composition, des idées formelles à l'œuvre", Ircam, Séminaire Recherche & technologie, jeudi 14 avril 2005.

Nicolas Donin, Samuel Goldszmidt, Philippe Leroux & Jacques Theureau, "Retours analytiques croisés sur l'écriture de Voi(rex) par Philippe Leroux", Ircam, ateliers-concerts des samedi 16 et dimanche 17 octobre 2004 à l'Espace de Projection.

Nicolas Donin & Jacques Theureau, "Analyse de l'activité de composition de Voi(rex) par Philippe Leroux : méthode et premiers éléments d'analyse", Ircam, Séminaire Recherche & technologie, jeudi 23 septembre 2004.

Le projet Voi(rex) / Apocalypsis

Ce projet, essentiellement réalisé entre 2003 et 2007, porte sur la composition de deux œuvres par Philippe Leroux. La première, Voi(rex), a été composée en 2001 ; sa composition a fait l’objet d’une reconstruction détaillée avec l'aide du compositeur, grâce aux nombreuses esquisses conservées.

La seconde, Apocalypsis, a été composée de l’automne 2004 au printemps 2006 ; cette fois, la saisie du processus créateur s'est faite pour ainsi dire en temps réel, au fil de quatorze entretiens contemporains de la période de conception de l'œuvre. Lors de chaque entretien, l'ensemble des documents de travail de Leroux était photocopié, générant une archive extrêmement riche de la dynamique compositionnelle.

Contributeurs

Ce projet s'inscrit dans les pôles

Musicologies de la composition

Ingénierie multimédia


Ressources en ligne...

En complément des maquettes multimédia accessibles depuis les vignettes du texte ci-contre, on pourra consulter :

Le séminaire de Bruno Latour sur le travail de Philippe Leroux, dans Agora 2010, avec Nicolas Donin et Valérie Philippin

Les notices de Philippe Leroux et de Voi(rex) dans la base B.R.A.H.M.S

Version originale du journal de bord multimédia sur le site de L'Inouï

Présentation du livre d'entretiens de Leroux avec Elvio Cipollone aux éditions MF

Texte du prix Sacem des compositeurs, 2003

Sous-projets

Philippe Leroux écoute Voi(rex)

Navigation génétique dans une œuvre musicale

© 2010 - Ircam