Equipe Analyse des pratiques musicales

IRCAM Département Recherche & Développement / UMR 9912 CNRS

Segmenter : un geste élémentaire de l'écoute et de l'analyse

Pour qui s'intéresse à l'opération analytique de segmentation d'un flux musical, la pratique d’écoute/analyse développée par les membres du Laboratoire Musique et Informatique de Marseille (MIM) sous le nom d’analyse en UST (« Unités sémiotiques temporelles ») apparaît comme un objet de réflexion et d'enquête particulièrement significatifs. Leurs séances d’analyse collective d’œuvres selon la typologie des UST donnent lieu à la détermination de segments corrélés à des labels issus d’une liste relativement stable de 19 UST. Une œuvre musicale analysée selon cette approche est figurée, à la fin d'un cycle de séances, en une liste d'UST successives. Les opérations de segmentation et de qualification des segments auxquelles se livrent les membres du MIM ont été pour nous à la fois le point de départ d'une collaboration technique (pour insérer ces opérations dans un cadre éditorial musicologique plus large, travaillé notamment à l'occasion du projet Parcours interactifs), et l'objet d'une interrogation ethnographique (comment comprendre et décrire une pratique d'écoute analytique collective ?).

Développement d'une interface de segmentation adaptée à l'analyse en UST

La segmentation d’un son et sa qualification sont l’une des opérations les plus minimales, mais aussi les plus importantes, de l’analyse musicale hypermédia. Cette opération peut être réalisée en éditant un fichier son dans un programme usuel de type séquenceur, puis en le renommant. Mais elle peut aussi être faite de façon non destructive et intégrée à une chaîne éditoriale idoine.

Notre contribution au projet ScenariPlatform consistait à développer un module en XUL permettant de charger un fichier son et de le segmenter. Un premier cycle de développement a posé les bases de l’ergonomie d’utilisation et les briques fonctionnelles et techniques élémentaires (ouverture d’un fichier son, représentation du son, interface d’interaction et de segmentation). L’enjeu était non seulement de développer un outillage adapté aux pratiques musicologiques mais aussi d’intervenir sur la suite Scenari afin qu’elle puisse intégrer dans l’avenir des outils d’analyse musicale adaptés à des cas réels d’usage du multimédia, et ergonomiquement satisfaisants.

Les séances d'écoute collective du MIM ont constituaient un terrain naturel d’expérimentation et de validation de l’outil. Grâce à cette collaboration (dans le cadre du programme « Conception et réalisation d’un logiciel d’aide à l’analyse musicale basé sur les UST » financé par le Ministère de la Culture), une fonctionnalité de typage des segments audio a été ajoutée : ces derniers pourront par exemple être stylés différemment selon des types de contenus définis dans un modèle de publication.

L’outil jUST, fruit de ce travail d'adaptation, permet à l’auteur d’un commentaire musical de segmenter un fichier son, de manière linéaire, selon une grille de lecture décrite par un fichier de définition ; déposé sur un site web, ce dernier peut être partagé par une communauté d’usagers. L’outil et sa documentation sont disponibles sur une page dédiée :

http://apm.ircam.fr/page/jUST/

Ethnographie d'une pratique d'écoute collective

Parallèlement, une étude de type ethnographique a été réalisée par Maÿlis Dupont auprès de cette communauté. Elle s'est faite par l’observation directe de séances de travail sur une ou plusieurs œuvres musicales. En suivant dans son détail le déroulement de leur activité d’appréhension et d’analyse du sonore, on visait à la fois :

  • à informer le travail de conception / développement de l’outil jUST ;
  • à documenter une pratique d’écoute experte (principes de la segmentation, articulation aux outils d’analyse du son, critères de qualification…) ;
  • à interroger la commensurabilité de ces écoutes / à rendre compte des procédés de stabilisation d’une écoute commune (verbalisations, négociations, justifications…) ;
  • à tester des outils théoriques et techniques pour une recherche plus ambitieuse sur l’écoute musicale (pratiques, dispositifs, formats culturels de l’écoute, experte ou non experte).

Ce travail a donné lieu à la publication d'un compte rendu d'observation ethnographique, accompagné des analyses réalisées par les membres du MIM, dans le cadre d'un numéro thématique de la revue Musimédiane

Références des publications et interventions

Dossier « Les UST, au cœur d'une pratique collective d'écoute et d'analyse » (plusieurs publications multimédia), Musimédiane, Revue audiovisuelle et multimédia d'analyse musicale, n° 5 (coordonné par Xavier Hautbois et Nicolas Donin), mars 2010.

Nicolas Donin et Samuel Goldszmidt, « Annoter la musique : de la segmentation de fichiers audio à la publication d’articles multimédia », Annexes des actes d’IHM 2007 [19ème Conférence de l’Association Francophone d’Interaction Homme-Machine (Paris, France, 13-15 novembre 2007)], Paris, 2007, p. 53-56.

Instrumentation et ethnographie de l’écoute en U.S.T.

Les musiciens-chercheurs du laboratoire Musique-Informatique Marseille, fondé par Marcel Frémiot, ont développé une pratique d'écoute originale consistant à identifier dans une œuvre une succession d'Unités Sémiotiques Temporelles (UST), sortes d'atomes de signification musicale qu'ils repèrent et explicitent au cours de séances d'écoute acousmatique collective.

Dans le cadre du projet ANR ScenariPlatform (Système de conception de Chaînes Éditoriales pour les contenus Numériques Adaptables Réutilisables et Interactifs), nous avons réalisé un outil de segmentation utilisable pour réaliser puis publier une analyse en UST. En parallèle, nous avons abordé cette activité d'écoute instrumentée en tant que pratique musicale à analyser : les séances hedomadaires des membres du MIM comme terrain ethnographique.

Contributeurs

Ressources en ligne...

Pour télécharger et utiliser l'outil de segmentation jUST :


Appel à contribution pour les prochains numéros de Musimédiane

© 2010 - Ircam